--> --> -->
facebook twitter google-plus intagram pinterest

Pour tout renseignement

info@euronat.fr

Contactez le camping

05 56 09 33 33

bouton bas de page

Cordouan le roi des phares

  •  Cordouan, le phare des rois de France !

    Quand vous vous trouvez sur la plage d’Euronat, vous pouvez apercevoir une grande tour au milieu de l’océan. C’est le phare de Cordouan. On l’appelle le roi des phares, mais c’est surtout le phare des rois, car le projet de sa construction a été décidée par un roi, et son architecte ne l’a réalisé qu’en pensant à son monarque.

    L’histoire du Phare

     

    Cordouan est le seul phare en France encore habité (des gardiens se relaient tous les 15 jours), et ouvert au public. Sa tour est visible depuis toute la côte de la pointe du Médoc, et donc depuis la plage d’Euronat.

     

    La première étape

     

    Histoire :

    Le phare, dont la construction a commencé en 1584 à la demande de Henri III,  et ne s’est achevée qu’en 1611 sous le règne de Henri IV, est l’œuvre de l’architecte Louis de Foix.

    Véritable prouesse technique pour l’époque, la construction est posée sur un îlot rocheux situé entre les 2 passes de navigation. Les passes sont les voies d’accès pour les navires qui souhaitent rentrer ou sortir de l’estuaire de la Gironde. Le phare permet alors de naviguer en toute sécurité depuis sa construction. Car l’endroit était autrefois si dangereux, que l’îlot de Cordouan servait, dès l’antiquité, de balise à la navigation. L’île de Cordouan, au moyen âge, était habitée par des moines qui entretenaient un feu permanent.

     

    La construction :

    Sous l’impulsion de l’architecte, la construction de Cordouan ne prévoit pas seulement un phare, mais un véritable monument de style renaissance, dédié au roi de France. Louis de Foix y construit une chapelle appelée « Notre dame de Cordouan », et également, un appartement du roi, faisant ainsi du phare de Cordouan, le phare des Rois. Le phare a alors niveaux : La chambre du roi, la chapelle et enfin, la lanterne.

    Le phare conçu par Louis de Foix
    Le phare tel que l'a conçu L. de Foix
    Le phare de Cordouan à marée basse, sur son îlot rocheux.
    Le phare de Cordouan à marée basse, sur son îlot rocheux.

    L’achèvement

     

    Une technique révolutionnaire :

    C’est en 1786, qu’un ingénieur, Joseph Teulère, se voit confier de nouveaux travaux sur le phare : il faut le surélever, afin que la lumière du phare soit vue du plus loin possible. Il ajoute 30 mètres répartis en 3 étages, à la tour du phare qui prend alors sa forme actuelle. En 1790, Teulère installe au sommet du phare le un mécanisme inventé en 1780. Cordouan est le premier phare de l’histoire à s’illuminer en alternance : Le 4ème étage est la « salle du contrepoids » qui était nécessaire au mécanisme de cette nouvelle machine, pour faire tourner un cache autour de la lanterne, et créer ainsi l’impression que la lumière s’éteint et se rallume.

     

    Le phare, monument historique :

    Cordouan est classé monument historique en 1862. Il est appelé le Roi des Phares ou le Versailles des mers. Il nécessite néanmoins de nombreux et réguliers travaux d’entretien car la nature n’épargne pas ce chef d’œuvre architectural.

     

    Depuis 2002, la phare postule pour son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO

    La tour

     

    Le phare est protégé par une construction circulaire. Une énorme porte de bois en ferme l’accès quand la marée est haute.  Une fois la volée de marches montée, une cour intérieure donne sur toutes les pièces à vivre des gardiens. Un vestibule permet l’entrée dans la tour du phare.

    Les détails architecturaux sont nombreux et chaque étage réserve son lot de surprises  :

    • les vitraux de la chapelle, ou encore
    • son bénitier en réalité, une vraie coquille de bénitier
    • les détails décoratifs, jusque dans les escaliers
    • des essences de bois précieuses,
    • du marbre, au sol de l’appartement du roi,
    • le bureau des gardiens,
    • la chambre de garde, tout en haut du phare, juste au-dessous de la lanterne.
    La lanterne

    Tout, dans ce phare, est extraordinaire ! Et, après avoir gravi les 311 marches de l’escalier hélicoïdal de cette tour inouïe et majestueuse, vous atteindrez la fin de votre voyage dans l’histoire du phare, en accédant à la lanterne, à 67 mètres de hauteur. Elle est pourvue d’un balcon circulaire, duquel vous pourrez voir les côtes charentaises, la pointe du Médoc et peut-être, qui sait, la plage d’Euronat!

    Le phare de Cordouan
    Intérieur de la tour du phare de Cordouan, vue de l'escalier hélicoïdal

    La visite

     

    Vous ne devez surtout pas manquer de faire cette visite  (accès en bateau)! Les visites du phare commencent en avril et se terminent aux vacances de la Toussaint, le temps d’une marée basse (environ 2 heures)

    Du haut de la tour, la vue est époustouflante quelle que soit la direction et quelle que soit la météo. Départs de la Pointe de Grave, selon les marées, réservation indispensable à 20 minutes en voiture depuis Euronat.