--> --> -->
facebook twitter google-plus intagram pinterest

Pour tout renseignement

info@euronat.fr

Contactez le camping

05 56 09 33 33

bouton bas de page

La Phythothérapie à la thalasso d’Euronat

  • La Phythothérapie à la thalasso d’Euronat, avec le Dr Rodica ababii.

    Cette année, la thalasso d’Euronat  propose des consultations hebdomadaires en phythothérapie et nutrition avec Mme Rodica ABABII, docteur en médecine et spécialisée en phythothérapie, aromathérapie, diététique et nutrition.

    Les vastes réseaux de communication développés au cours de ces dernières décennies ont permis d’accéder à une richesse d’informations et de connaissances des plantes médicinales jusque-là peu accessibles, la phythothérapie retrouve ses lettres de noblesse.

    La Phytothérapie, histoire et propriétés

     

    En France

     

    La France est le premier pays consommateur de produits phytothérapeutiques en Europe. Et pour cause : ils ont de nombreuses vertus. Les uns aident à maigrir, les autres à calmer le stress, d’autres encore servent à combattre le rhume ou à prévenir les infections urinaires. Dans certains cas, ils offrent mêmes de précieux compléments aux traitements médicamenteux. Mais ils peuvent aussi comporter de nombreux risques pour la santé.

    La Phythothérapie à la thalasso d'Euronat

    Les propriétés

     

    Les effets secondaires de la phytothérapie ont été souvent évoqués ces dernières années, des plantes traditionnellement réputées sans risque peuvent s’avérer toxiques dès lors qu’elles ne sont pas utilisées dans la bonne indication et pour le bon patient. Souvent quand une plante nous va et nous a fait du bien on s’empresse de donner le nom de celle-ci à un ami pour l’aider lui aussi ! Cela part bien sûr d’un bon sentiment mais, en réalité, ce qui va pour une personne ne convient pas forcément à une autre, déjà parce qu’elle n’a pas la même constitution mais aussi et surtout parce que ses antécédents médicaux sont différents.

    La phytothérapie : pour bien commencer

     

    Détoxifier

    Par ailleurs, il arrive fréquemment que la nécessité de détoxifier avant d’instaurer un traitement phytothérapeutique soit négligée. Pour fonctionner, notre organisme produit de l’énergie, mais aussi des déchets issus de métabolisme naturel, que nous accumulons année après année. De plus, nous ingurgitons quotidiennement, parfois inconsciemment, de nombreux produits toxiques issus de notre alimentation, environnement, médicaments… qui viennent également encrasser nos cellules.

    Toutes ces molécules de faible masse moléculaire sont dotées d’une activité nuisible à l’organisme causant un empoisonnement progressif des mécanismes physiologiques naturels ce qui accélère le vieillissement et affaiblit notre résistance naturelle.

    La cure de drainage

    D’importance fondamentale, le nettoyage de notre terrain reste une des règles de base de la phytothérapie. Indispensable en cas de problème physique, la cure de drainage est conseillée régulièrement à tous les changements de saison, en particulier à l’automne et au printemps.

    Pour que le drainage soit véritablement adapté, il faut toujours tenir compte du type de déchets à éliminer en priorité, ainsi que de l’état global de santé de la personne concernée. Il faudrait aussi déterminer si des faiblesses particulières existent dans un des organes qu’on veut solliciter (par exemple, les reins ou le foie). Dans tous les cas de figure, un changement du régime alimentaire doit être envisagé.

    La Phythothérapie à la thalasso d'Euronat - poudre de gingembre
    La Phythothérapie à la thalasso d'Euronat - thé aux herves et au citron

    Les bons traitements, pour des besoins identifiés

     

     

    Les remèdes doivent être formulés pour les besoins spécifiques d’un patient dans des dosages appropriés tenant compte de son histoire médicale détaillée. Certaines personnes sont plus sensibles aux plantes que d’autres, particulièrement celles qui ont déjà une histoire d’allergies, d’intolérances alimentaires ou de sensibilité aux substances chimiques.

    Encore plus si elles souffrent de troubles digestifs, plus spécifiquement de déséquilibres de la flore intestinale et de dysbiose intestinale, qui réagissent bien au traitement par les plantes.

    La Phythothérapie à la thalasso d'Euronat -thé aux herbes

    Utiliser les bonnes plantes en phythothérapie

    Le risque de falsification des plantes médicinales est à considérer également. Des effets nuisibles se produisent parfois suite à la contrefaçon. En achetant des remèdes à base de plantes, il est très important de s’assurer que les sources sont connues, fiables et de préférence bio, car les réactions aux pesticides et aux conservateurs sont difficiles à quantifier et peuvent être confondus avec les réactions à la plante même.

    Les conseils d’un professionnel pourraient s’avérer indispensables.

    Être vigilant avec les interactions

    Une autre facette nécessitant une attention particulière concerne les interactions entre les plantes et les médicaments. Le problème n’est pas tant la réaction susceptible d’être toxique mais plutôt la possibilité que certaines plantes affectent la biodisponibilité des médicaments et causent une augmentation ou une diminution du taux de principes actifs dans le sang.

    C’est une considération spécialement importante pour le phytothérapeute si le patient prend des traitements pour le cœur, agents anticoagulants ou préopératoires. Par exemple, les plantes riches en mucilage, en fibres ou en tanins, capables de lier les médicaments dans les intestins, peuvent inhiber l’absorption des traitements chimiques.

    Les plantes digestives échauffantes – piment de Cayenne, poivre noir – augmentent l’absorption des médicaments, alors que les plantes agissant sur les enzymes hépatiques affectent la désagrégation de certains médicaments et inhibent leur élimination, élevant leur taux dans le sang et suscitant ainsi des effets secondaires.

    La Phythothérapie à la thalasso d’Euronat

    Bien connaître les propriétés d’une plante est indispensable

    Considérée comme sans danger car naturelle, la phytothérapie ne s’improvise pas. Mais connaître le nom d’une plante n’est pas toujours suffisant : ses différentes parties peuvent avoir des propriétés thérapeutiques distinctes. C’est le cas du sureau dont la fleur est diurétique et le fruit possède une activité contre le rhume.

    Chez l’ortie, la partie aérienne calme les douleurs rhumatismales et la racine soulage les problèmes de miction liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate.

     

    L’accompagnement d’un spécialiste en phythothérapie

    peut se révéler nécessaire pour éviter, au mieux, un produit sous-dosé et inefficace, au pire, des effets liés à un composant. L’automédication est à proscrire – seul un spécialiste dans le domaine pourra s’assurer de l’absence de contre-indications ou d’interactions médicamenteuses potentiellement graves et proposera des plantes « sur mesure » selon chaque cas particulier, adaptées aux besoins du moment.

    Mme Rodica ABABII 

    Docteur en Médecine

    Spécialisée en Phytothérapie, Aromathérapie, Diététique et Nutrition Clinique

     

    Consultation en Phytothérapie et Nutrition

    Tous les mardis Sur Rendez-vous : 60 € la première séance

    Les plantes médicinales renforcent les processus d’auto-guérison et d’harmonisation des énergies. Les plantes travaillent en synergie – le totum de la plante davantage que la somme de ses parties !

    Se soigner avec des plantes – c’est un mode de vie, c’est apprendre à connaitre ses alliées quotidiennes et ses propres limites. Chaque personne développe des affinités avec des plantes spécifiques. Cette approche thérapeutique rétablit et dynamise la relation intime aux richesses que la Terre nous offre, en plus de redonner plus d’autonomie envers sa propre santé !

    Voici quelques problèmes de santé, les plus ordinaires, réagissant bien aux remèdes phytothérapeutiques :

    Acné, Coups de soleil, Eczéma, Asthénie, Troubles de sommeil, Ménopause, Surcharges pondérales, Hypertension artérielle, Jambes lourdes, Migraines, Varices, Hémorroïdes, Constipation, Colopathie fonctionnelle, Arthrose.